De la mort à la vie

Entrée en Carême au foyer Bethsaïde (rue des Wetz à Douai)

 

« Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance. »
Deutéronome 30:19

 

En ce premier jour de Carême, le père Bernard DESCARPENTRIES a animé la célébration des cendres au foyer Bethsaïde (rue des Wetz à Douai) avec les résidentes de jour, les résidentes et les résidents des foyers douaisiens, des bénévoles et des salariés de l'Association.

 

En entendant la voix du Père, « les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : “Relevez-vous et soyez sans crainte”. Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul » (Mt 17, 6-8). Voilà la seconde indication pour ce Carême : ne pas se réfugier dans une religiosité faite d’événements extraordinaires, d’expériences suggestives, par peur d’affronter la réalité avec ses efforts quotidiens, ses duretés et ses contradictions. La lumière que Jésus montre aux disciples est une anticipation de la gloire pascale, vers laquelle il faut aller, en le suivant “Lui seul”. Le Carême est orienté vers Pâques : la “retraite” n’est pas une fin en soi, mais elle nous prépare à vivre avec foi, espérance et amour, la passion et la croix, pour parvenir à la résurrection.
Extrait du message du Pape François pour le Carême 2023.

>>> Télécharger l'intégralité du message

 

Article publié par Michel LAISNE • Publié le Jeudi 23 février 2023 • 873 visites

keyboard_arrow_up