41 séminaristes font halte dans la Cité des Géants !

Douai, le 4 octobre 2022

 

C'est une tradition diocésaine annuelle : accueillir pour une "journée communautaire" ceux qui se préparent, six années durant, à devenir prêtres. Après Versailles (Yvelines) en 2021, c'est le Séminaire Saint Sulpice (Issy les Moulineaux, Hauts de Seine) qui a été l'hôte, ce 4 octobre, de la Ville de Douai, puis, dans l'après-midi, de celle de Denain puis Cambrai pour les Vêpres présidées par notre archevêque, le père Vincent Dollmann. A la manoeuvre de la journée - départ 7h, retour 21h30, en autocar -, Romain PROUVEZ, en immersion à Aulnoye-Aymeries, auteur du livret couleur (34 pages) remis à chaque participant. Données géographiques et démographiques rassemblées par le père Jean-Marie LAUNAY doyen de Valenciennes, histoire du diocèse (Romain a puisé dans la bibliographie de Pierre PIERRARD, celle des saints (père Bertrand ESTIENNE, responsable diocésain de pastorale liturgique et sacramentaire) : ce vade-mecum complet s'avérait très utile.

Suivez le guide !

Première étape au Musée de La Chartreuse avec le commentaire par Pierre BONNAURE, son conservateur en chef, de l'exposition "Trésors révélés-Joyaux des Eglises de Douai" qui se tient jusqu'au 2 janvier 2023, Françoise BALIGAND, conservatrice en chef, conservatrice honoraire (1980-2007) étant sa commissaire. Vêtements liturgiques, symboles de Jésus-Christ et du christianisme, les couleurs du temps liturgique, les fêtes religieuses... près de 80 objets sont à découvrir, un travail remarquable de dépoussiérage-marquage-récolement ayant été effectué par l'équipe du Musée municipal. Avant de quitter ce lieu de mémoire, le passage dans la chapelle - inaugurée en 2000 - s'imposait. Tête levée, nos séminaristes ont apprécié et les flashs des mobiles ont crépité ! A pied, emmenés par le père Bernard DESCARPENTRIES, doyen, nos amis ont constaté les travaux du Palais de justice puis étaient accueillis sur le parvis de la collégiale - bientôt basilique ? - Saint Pierre par Don Emmanuel ROUSSELIN, curé du lieu. A l'intérieur, le prêtre membre de la communauté Saint Martin poursuivait les explications : "Retenez que Douai est à la fois un sanctuaire eucharistique et marial, ce qui est rarissime, grâce au miracle du Saint sacrement (1254) et à Notre Dame des Miracles (1532). Lors du congrès eucharistique de 1875 - à l'origine des congrès internationaux-, la procession qui s'étalait jusqu'à la place Saint Amé faisait pas moins de 4 kms ! ".

Une messe pour la Saint François

Entouré de prêtres de Saint Sulpice (pss), le père Mathieu DERVAUX, vicaire général, présidait l'eucharistie qui concluait la matinée : "Merci d'être là, chers séminaristes, le diocèse en est honoré". Dans son homélie, il invitait : "Ne soyons pas accaparés ou envahis par les soucis, faisons oraison, prions, écoutons la Parole de Dieu, qu'elle ouvre notre coeur, soyons assurés que le Seigneur travaille à nos côtés". Direction la Friterie de Seb - alias le père Sébastien FABRE, 42 ans,- heureux d'accueillir, cour de la Maison Notre Dame, ses frères candidats au sacerdoce. "Je suis heureux d'être prêtre, notre asso Deuxième vie permettant, avec ses deux salariés, de rejoindre des gens en galère et de les aider". Au soleil, il faisait bon déguster une frite et la bière de Seb !

La foi, une aventure

Le mot est du père Diego Elias ARFUCH, supérieur du séminaire depuis août dernier, sulpicien, originaire d'Argentine. Interrogé lors de la pause déjeuner, le père Diégo reconnaît que "notre société vit un changement culturel important, mais voir ces jeunes si divers faire un choix existentiel est vraiment encourageant pour nous tous. Dieu nous surprend, il écrit un chapitre après l'autre, il est aventure et rencontre. Cela me réjouit, dans le respect de la liberté de chaque jeune dont le parcours est très riche humainement". De fait, le groupe est international : haïtien, béninois, colombien, nigérien, malgache ... Guilhem, séminariste, retient "une même foi et un même sentiment pastoral, cela me touche profondément". En visitant les religieuses Servantes des pauvres, à Denain, les séminaristes ont touché du doigt les réalités vécues par la population; dernier arrêt à Cambrai cathédrale avec l'accueil du père Eric BOUTROUILLE, recteur de Notre Dame de Grâce. Au global, une journée riche en partages et échanges, avec des hommes jeunes mais différents, tous appelés à servir l'Eglise et la société. Prêts à faire du neuf pour l'aujourd'hui de Dieu, 60 ans après l'ouverture du Concile Vatican II.

Philippe Courcier

 

Crédit photos : Marie-Paule LAISNE

 

Article publié par Michel LAISNE • Publié le Mercredi 05 octobre 2022 • 971 visites

keyboard_arrow_up